- Les Cafés Géo - http://cafe-geo.net -

Café géopolitique : Océanie, l’envers de la carte postale

Café de la Mairie – 3ème – Lundi 18 novembre 2019

Cliché de Jean-Pierre Némirowsky

 

Henry Jacolin, notre intervenant ce soir, est géographe de formation et aussi ancien ambassadeur à Fidji, Tonga, Tuvalu, Kiribati et Nauru. C’est donc une double vision (du géographe et du diplomate) qu’il nous propose du Pacifique Sud, qu’il a habité et exploré. Il a mis cinq documents à notre disposition.

 

►Un monde immense, lilliputien, dispersé.

Réalisée par le Ministère des Affaires étrangères – Division Géographique – Direction des archives. Les ressources cartographiques du Ministère des Affaires Étrangères https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/archives-diplomatiques/s-orienter-dans-les-fonds-et-collections/cartes/

– Les Australoïdes sont arrivés les premiers, entre 60.000 et 7 000 ans avant J.C.

– Les Austronésiens ont suivi, vers 2 000  avant J.C. (culture Lapita)

– Les Polynésiens se sont ensuite répandus dans tout le Pacifique sud, entre – 2.000 et + 1.000, des Marquises à l’île de Pâques et à la Nouvelle Zélande, dans un triangle de 7.000 km de côté : Hawaï / Pâques / Nouvelle Zélande, où l’on parle la même langue. L’écrivain Le Clézio en parle comme de « la plus grande odyssée maritime de tous les temps », une odyssée qui dénote  une grande maîtrise de la mer.

– Les Micronésiens, partis des Philippines (1.000 avant JC)

 

 

Tout oppose les grandes terres, peuplées par les Mélanésiens et  les petites îles peuplées par les Polynésiens et les Micronésiens.

Les Mélanésiens ont l’espace, des ressources naturelles (cuivre, nickel). Les  groupes humains sont cloisonnés (700 langues en Papouasie) et le pouvoir limité à des chefferies locales (« big men »). A l’inverse, les petites îles sont fragiles, isolées, sans ressources. L’organisation politique est très hiérarchisée (nobles à Tonga et à Samoa, grands chefs à Fidji, et même, dans le passé, caste de prêtres en Polynésie française).

Géopolitiquement parlant, les 24 entités politiques comptent 11 États indépendants, 6 territoires appartenant ou liés aux États-Unis, 3 États liés à la Nouvelle Zélande, 3 territoires  français et 1  territoire britannique.

 

► Et pourtant l’Océanie a une réelle cohérence,  qui repose sur quatre  facteurs:

 

 

 

 

 

Toutes ces organisations contribuent à forger une conscience commune et un brassage permanent des dirigeants et des cadres techniques. En Océanie, tout le monde se connaît.

 

 

►L’Océanie est en proie à de graves difficultés,  l’envers de la carte postale

 

Aux difficultés traditionnelles:

– isolement (tyrannie des distances: Tuvalu, 26 km2, 9 atolls étalés sur 600 km),

– petitesse des sociétés, parfois à la limite de la survie (consanguinité),

– précarité des ressources alimentaires (coprah, tarot), manque d’eau, cyclones

 

Se sont ajoutés des problèmes nouveaux.

 

En conclusion, Henry Jacolin parle de la France en Océanie.

Elle est le seul État  de l’UE activement présent. Avec ses trois territoires,  elle dispose de la deuxième ZEE mondiale. Elle a endossé le rôle du « méchant colon » pratiquant de surcroît des essais nucléaires  jusqu’en 2006. Après les événements tragiques de la grotte d’Ouvéa, Michel Rocard a mis en place  une politique d’insertion de nos territoires dans le Pacifique sud, qui a été perçue de façon très positive. Henry Jacolin y a contribué en organisant, avec l’aide d’Alain Christnacht, haut commissaire à Nouméa,  de nombreuses visites de personnalités entre la Nouvelle Calédonie et les micros États.  Aujourd’hui, la France est  reconnue comme un acteur qui contribue:

– au développement des micros États (fonds du Pacifique sud doté de 2 millions d’euros par an)

– à la sécurité régionale: accord avec l’Australie et la Nouvelle Zélande pour l’aide aux micro États en cas de catastrophes naturelles (cyclones), surveillance par la Marine nationale de la ZEE de Fidji, etc.

 

L’auditoire a beaucoup appris, grâce aux documents présentés par l’intervenant et grâce à son expérience et à son vécu des lieux. Qu’il en soit remercié.

 

Compte rendu de Maryse Verfaillie –novembre 2019 – Relu et corrigé par Henry Jacolin

 

Ce tableau a été réalisé par Henry Jacolin