Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 09/10/2013
18:00 - 20:00

Emplacement
Café de la Cloche

Catégories


Café géo « Multinationales et territoires. Histoires d’investissements européens dans les ordures d’Égypte », avec Lise DEBOUT, le mercredi 9 octobre 2013 à 18h00 au Café de La Cloche (métro Bellecour, Lyon).

 

Cafes_Geo_Lyon_Geographie_Dechets_Egypte

 

 

Lise Debout est urbaniste et a soutenu une thèse en 2012 à l’Université Lumière Lyon 2 et à l’UMR 5600 EVS : « Gouvernements urbains en régime autoritaire. Le cas de la gestion des déchets ménagers en Egypte » consultable à l’adresse suivante : http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/85/83/31/PDF/ThA_se_Lise_Debout-VFinale.pdf . Le résumé de sa thèse vous est proposé.
« Cette recherche s’inscrit au croisement de deux problématiques des études urbaines : le gouvernement urbain et les services publics en réseau. Elle étudie le cas de la gestion des déchets ménagers en Égypte à travers trois études de cas (Le Caire, Giza et Alexandrie) où la délégation du service à des entreprises européennes a transformé la gestion urbaine. Avant les Révoltes, l’Égypte, malgré des réformes de libéralisation économique et politique de façade, était demeurée un régime autoritaire et centralisé. Dans ce contexte d’une absence a priori de gouvernement urbain, comment assurer l’adaptation locale et la réponse aux besoins locaux d’une politique publique ? Proposant une grille de lecture du gouvernement urbain, nous étudions sa formation et/ou transformation et les conditions de la territorialisation des politiques publiques à travers la réforme de la gestion des déchets. Définissant ce service public comme  » réseau mou « , nous postulons qu’il a des caractéristiques propres à modeler le gouvernement urbain dans sa dimension institutionnelle et horizontale. Trois résultats peuvent être tirés de cette recherche. Tout d’abord, si l’État, pendant le processus de réforme, jouait un rôle central, une partie du service lui échappe dans l’implantation de la politique. Deuxièmement, ce réseau  » mou  » peut atteindre des objectifs de service public au même titre que les réseaux  » durs  » traditionnels (eau, assainissement, etc.). Troisièmement, que y compris dans un régime autoritaire, ce service public particulier, a stimulé la formation de gouvernements urbains dans une forme d’autonomie vis-à-vis de l’État. »
Parmi ses publications récentes, on peut citer par exemple : « « Réseau mou » et intégration urbaine. Particularités du service de gestion des déchets ménagers » dans la revue Flux (http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=FLUX_087_0007).
Elle tient un blog sur ses recherches (http://dechets-waste.egypt.over-blog.com/) où vous trouverez notamment son CV et des photographies.
Ce Café Géo sera l’occasion de présenter des exemples contrastés de multinationales implantées en Egypte qui s’adaptent ou non à ce contexte particulier, en termes de normes techniques, d’infrastructures ou de gouvernance.