Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 25/03/2014
19:30 - 21:30

Emplacement
Café de Flore

Catégories


Débat « La Sibérie, du Goulag à aujourd’hui » avec Nicolas Werth (Institut d’histoire du temps présent, CNRS). Animation : Jean-Louis Tissier. Au premier étage du Café de Flore, 172 boulevard Saint-Germain, 75006 Paris (M° Saint-Germain), le mardi 25 mars 2014 de 19h30 à 21h30.

Historien internationalement reconnu de l’URSS stalinienne, Nicolas Werth a éprouvé le besoin d’aller sur place, sur « la route de la Kolyma » (Belin, 2012) tenter d’approcher différemment ces lieux, partir à la recherche des traces du plus grand système concentrationnaire du vingtième siècle. La route de la Kolyma est le récit de cette expédition insolite et fascinante dans cette immense contrée isolée de la Sibérie orientale, à neuf heures de vol de Moscou.

route_de_kolyma

Région emblématique du Goulag, la Kolyma, grande comme deux fois la France, est aujourd’hui une région sinistrée, aux villes dépeuplées. Avec deux amis de l’association Memorial, ONG russe qui s’efforce de sauvegarder la mémoire du Goulag et des répressions staliniennes, Nicolas Werth a rencontré les derniers survivants des camps, mais aussi les rares « enthousiastes de la mémoire » qui luttent obstinément pour que cette page sombre de l’Histoire ne soit pas oubliée. Il a sillonné les pistes de la Kolyma, construites par les détenus eux-mêmes pour tenter de retrouver les vestiges des camps de travail forcé, où les détenus extrayaient, dans des conditions extrêmes (– 50° l’hiver) l’or, grande richesse de la Kolyma, mais aussi le minerai d’étain, le cobalt, l’uranium. Une quête souvent vaine, tant les traces se sont effacées dans ce milieu que l’homme n’a jamais véritablement conquis.

Dans ces conditions, comment l’historien peut-il encore appréhender cette civilisation disparue ? Ce voyage à la recherche de la Kolyma perdue est aussi une réflexion sur le métier d’historien face à un tel défi géographique.

Directeur de recherche au CNRS, Nicolas Werth est un spécialiste reconnu de l’histoire du stalinisme. Parmi ses dernières publications, La Terreur et le désarroi. Staline et son système (Perrin, 2007), L’ivrogne et la marchande de fleurs. Autopsie d’un meurtre de masse, 1937-1938 (Tallandier, 2009), L’État soviétique contre les paysans (Tallandier, 2011). En Russie, Nicolas Werth a co-dirigé la monumentale Istoria Stalinskogo Gulaga (Histoire du Goulag stalinien) en 7 volumes, parus en 2004 aux éditions Rosspen.