Les Cafés Géographiques de Reims

Les prochains événements annoncés :
Pas de Évènements

Le classement de la Champagne au Patrimoine mondial de l’UNESCO (Vidéo)

Retrouvez en vidéo le café géographique de Reims du 3 février 2016, sur le thème « Le classement de la Champagne au Patrimoine mondial de l’UNESCO », avec Amandine Crépin (directrice de la Mission côteaux, maisons et caves de Champagne) et Olaf Holm (directeur du Parc Naturel Régional de la Montagne de Reims).

• Vidéo à visionner sur le site de l’université de Reims :
https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA160229103433794

La crise des réfugiés : comment repenser l’asile ? (Vidéo)

Retrouvez en vidéo le café géographique de Reims du 9 mars 2016, sur le thème « La crise des réfugiés : comment repenser l’asile ? », avec Frédéric Piantoni (Université de Reims Champagne-Ardenne).

• Vidéo à visionner sur le site de l’université de Reims :
https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA160321133354478

La réforme régionale : une réforme pour rien ? (Vidéo)

Retrouvez en vidéo le café géographique de Reims du 18 novembre 2015, sur le thème « La réforme régionale : une réforme pour rien ? », avec Elisabeth Bonnet-Pineau (géographe, professeur en classes préparatoires, consultante auprès des collectivités locales) et Eric Dellemme.

• Vidéo à visionner sur le site de l’université de Reims :
https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA151202092007878

Le grand retour du fabriqué en France ? La relocalisation des activités industrielles en France (vidéo)

Retrouvez en vidéo le café géographique de Reims du 14 octobre 2015, sur le thème « Le grand retour du fabriqué en France ?  La relocalisation des activités industrielles en France », avec François Bost (Université de Reims Champagne-Ardenne) et Laurence Sartor (Reims Business Hub).

• Vidéo à visionner sur le site de l’université de Reims :
https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA151103111947812

L’implantation de parcs éoliens, un facteur de développement local ? (vidéo)

Retrouvez en vidéo le café géographique de Reims du 22 avril 2015, sur le thème « L’implantation de parcs éoliens, un facteur de développement local ? », avec Céline Burger (Université de Reims Champagne-Ardenne, EA Habiter) et Mathieu Senegas (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes – ANPCEN).

• Vidéo à visionner sur le site de l’université de Reims :
https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA150521165944788

Faut-il un grand musée pour être une grande ville ? (vidéo)

Retrouvez en vidéo le café géographique de Reims du 18 février 2015, sur le thème « Faut-il un grand musée pour être une grande ville ? », avec Elsa Vivant, maître de conférences à l’Institut Français d’Urbanisme, LATTS, Université Paris Est.

• Vidéo à visionner sur le site de l’université de Reims :
https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA150323114301462

Les commerces dans le centre des villes

Retrouvez le café géographique de Reims du mercredi 17 décembre « Les commerces dans le centre des villes »avec Nathalie Lemarchand (professeur de géographie à l’Université Paris 8) et Danielle Fancony (présidente de l’association de commerçants « Reims qui pétille »), en vidéo.

https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA150219133338862

La place du stade dans la ville (Vidéo)

Retrouvez en vidéo le café géographique de Reims du 8 octobre 2014, sur le thème « La place du stade dans la ville », avec Vincent Gaubert (Université Paris-Sorbonne) et Jean-Pierre Caillot (président du Stade de Reims)

• Vidéo à visionner sur le site de l’université de Reims :
https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA141016112125563

Coupe du monde de football : les enjeux d’une manifestation mondiale pour le Brésil (Vidéo)

Retrouvez en vidéo le Café Géo de Reims du 28 mai 2014 « Coupe du monde de football : les enjeux d’une manifestation mondiale pour le Brésil », avec Pernette Grandjean (professeur émérite de géographie à l’Université de Reims Champagne-Ardenne) et Jérémie Bastien (doctorant en sciences économiques (économie du sport) à l’Université de Reims Champagne-Ardenne).

(Lire la suite…)

Ce que le genre fait à la géographie (Podcast)

Retrouvez en podcast audio le Café Géo de Reims du 09 avril 2014, consacré à  « Ce que le genre fait à la géographie » , avec Marianne Blidon (maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Catherine Giard (présidente de l’association « Les désobéissantes »),

https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA140418162521944

Le territoire français à l’épreuve des mutations industrielles (Vidéo)

Retrouvez en vidéo le Café Géo de Reims du 19 mars 2014, consacré à « Le territoire français à l’épreuve des mutations industrielles« , avec François Bost (Université de Reims Champagne-Ardenne), Filipe Dias (CCI Reims Epernay).

(Lire la suite…)

Géopolitique des vins de Champagne

Retrouvez le Café Géo de Reims du 29 janvier 2014, consacré à « Géopolitique des vins de Champagne », sur le site de l’université de Reims.

https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA140414153647960

La ville durable : enjeux et mise en oeuvre

Retrouvez le Café Géo de Reims du 19 février 2014, consacré à « La ville durable : enjeux et mise en oeuvre », sur le site de l’université de Reims.

https://podcast.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA140314141913693

Jules Verne et son amour de la géographie

Café du Palais, 1er mars 2005
Cafés animé par Rogger Bozzetto, Professeur de littérature comparée à l’université de Provence.

Comme il s’agit du centenaire de son décès, de nombreuses manifestations, commémorations ont lieu. Europe consacre un numéro en janvier, il y a eu un colloque à Cerisy en Août, il y en a un en octobre à Amiens, et les Utopiales de Nantes en Novembre prochain. Sans compter les articles des journaux, des magazines- spécial Télérama de février, Le Monde 2 de fin février, Le Point etc sans parler d’émissions de télé et de radio. Et sans oublier un renouveau bibliographique important. On pourrait penser que c’est beaucoup pour un auteur qualifié souvent « d’auteur pour la jeunesse », publié dans l’ ancienne « bibliothèque verte » . C’est oublier que ses ouvrages se vendent toujours avec des préfaces nouvelles, qu’il a été discuté et analysé par Michel Foucault, Michel Butor, Michel Serres, Simone Vierne ; qu’il a été admiré comme écrivain par Raymond Roussel et bien d’autres depuis, et qu’il est l’auteur français le plus traduit dans le monde.

Comment aborder cet apparent paradoxe d’un auteur « pour enfants » (que les enfants d’ailleurs ne lisent peut-être plus ? Cela serait à voir ailleurs que dans les classes, dans les cas de lecture librement choisie) et que les philosophes comme les auteurs littéraires interrogent ? En quelque sorte Verne serait devenu un « classique ».

Notons que c’est en apparence aussi le cas d’autres auteurs qui jouent sur l’imaginaire censé être enfantin le XIX° siècle a inventé Pinocchio, Alice, Peter Pan, et réhabilité pour les enfants les lilliputiens de Swift par exemple. Mais le fait d’insérer Verne dans cette série de personnages et d’auteurs pose problème : Verne n’invente pas des choses imaginaires, ou du moins dans une perspective différente de celle d’un Pinocchio ou d’un lilliputien Il crée des personnages, nombreux et variés, par lesquels il inventorie le monde de son époque sous deux angles particuliers, celui d’un futur proche et donc peu perturbant ou celui d’un ailleurs familier légèrement décalé, mais en relation avec la conception du monde que se font à son époque les lecteurs (jeunes ou vieux) des ces ailleurs. Il émerveille mais crée peu d’ angoisse, à la différence d’HG Wells, qui invente la science alors que Verne dit s’en servir.

Voyons ce qu’il en est en partant de l’usage qu’il fait de la géographie puisqu on est au café géographique et que Verne avoue que « la plus grande part de la géographie de mes romans [est] tirée de l’observation personnelle ». Je vais donc aborder le rapport de Verne à la géographie, aussi bien réelle qu’imaginaire.

D’abord une citation de Verne : « Chaque fait isolé géographique et chaque fait scientifique dans chaque livre que j’ai écrit a été examiné avec soin et il est scrupuleusement avéré. Et on sait, touchant à l’aspect scientifique, qu’il a fait vérifier les calculs aboutissant à des exploits physico mathématiques au moins pour De la terre à la Lune et pour Sans dessus dessous, deux récits où il est question de canons et de projectiles.

(Lire la suite…)