Une visite au Mémorial du génocide arménien

Les Cafés géographiques ont organisé en juillet 2022 un voyage en Arménie, petit Etat du Caucase dont les relations conflictuelles avec le voisin azerbaïdjanais ont encore provoqué plus d’une centaine de morts ces dernières semaines. L’histoire des Arméniens dont le territoire a longtemps été partagé entre les puissants empires russe et ottoman, est marquée de nombreux épisodes tragiques. Le plus douloureux est sans doute le génocide (terme inventé par le juriste Raphaël Lemkin en 1943) subi en 1915 dans l’Empire ottoman. Les Jeunes Turcs, alors au pouvoir à Istanbul, planifient le massacre puis la déportation de toute la population arménienne, hommes, femmes et enfants, jusque dans le désert syrien où la plupart moururent.

A Erevan le mémorial de Tsitsernakaberd est à la fois un complexe commémoratif dédié aux victimes de ce génocide et une institution académique consacrée aux études sur le génocide en général et le génocide arménien en particulier. C’est la visite de ce lieu émouvant où il repéra un béret de la marine française, qui donna à notre ami Marc Béteille l’idée de ce montage.

Michèle Vignaux, septembre 2022

Le Programme des Cafés Géographiques de Paris Saison 2022-2023

Les Cafés Géo au Café de Flore (le mardi de 19h à 21h)

  • 6 septembre 2022 : Une présentation du programme du FIG de Saint-Dié sera faite en présence de la presse et des officiels. Elle précédera un café géo sur Amérique latine : des déserts très convoités à l’heure de la mondialisation avec Sébastien Velut (géographe).
  • Le 27 septembre 2022 : Paysages terrestres, paysages célestes avec Martine Tabeaud.
  • Le 18 octobre 2022 : Les géographes français en 1939-1945 avec Marie-Claire Robic (géographe), Jean-Louis Tissier (géographe) et Nicolas Ginsburger (historien).
  • Le 15 novembre 2022 : Russes et Ukrainiens : des frères inégaux ? avec Andreas Kappeler (historien) et Denis Eckert (géographe).
  • Le 13 décembre 2022 : L’Union européenne et le monde avec Michel Foucher (géographe et diplomate).
  • Le 31 janvier 2023 : La Russie : géopolitique et cyberespace avec Kevin Limonier (géographe).
  • Le 14 février 2023 : Les enjeux de la cartographie avec Juliette Morel (géographe) et, sous réserve, Christian Grataloup (géographe).
  • Le 28 mars 2023 : Qu’est-ce que la géographie militaire ? avec Philippe Boulanger (géographe).
  • Le 4 avril 2023 : L’hiver au Siècle d’or hollandais. Art et climat avec Alexis Metzger (géographe).

Les Cafés Géopolitiques au Café de la Mairie- Paris 3e (le lundi de 19h à 21h)

  • Le 3 octobre 2022 : Que serions-nous sans nos fleuves ? avec Elisabeth Ayrault (ancienne présidente de la Compagnie Nationale du Rhône)

(suite…)

Le dessin du géographe n°87. Le corps, la ville, la carte ….
Une expérience de dessin « poly-sensoriel » au FIG 2021 de St-Dié-des-Vosges

Remarque introductive du Dessin du Géographe 
Cet article a été retenu car on peut le classer dans la catégorie des « cartes mentales », auxquelles notre page web s’est déjà intéressée (voir le dessin n°57). Il s’agit du compte rendu d’un exercice de terrain, un TP destiné à tester une méthodologie et une taxonomie en cours de mise au point : une ‘analyse des informations reçues par les sens du chercheur au long d’un parcours géographique, urbain en l’occurrence (dans la ville de Saint-Dié-des-Vosges). Sa traduction graphique repose sur une taxonomie et une légende détaillées qui en font un type de dessin nouveau pour notre publication numérique et intéressant pour le rapport sensible qui s’établit entre le chercheur et  l’espace parcouru. Au plan du dessin,  l’accumulation des notations sur un fond de carte demande un apprentissage de la légende et court le risque d’une lisibilité difficile dans la superposition des figurés. Il reste ensuite à interroger les formes et les logiques de l’organisation de l’espace qui sous-tendent et produisent ces impressions, afin de comprendre (à cette grande échelle) l’espace vécu tel que défini et analysé par Armand Frémont (à l’échelle de la région). 

(suite…)

L’Arménie, montagne christianisée du Caucase

Le monastère arménien de Khor Virap © Maryse Verfaillie, juin 2022

A l’aube du jour, dans l’air froid et pur de la plaine, le mont Ararat apparaît en majesté, marquant la frontière avec la Turquie. Ne dit-on pas que Noé s’y échoua avec son arche ?
A l’aube de l’histoire, à l’aube du christianisme, gardienne de vieux et précieux manuscrits, l’Arménie fascine.
Montagne magique, parsemée de monastères, c’est un pays de pierre, riche et pauvre à la fois, enclavé dans les hauteurs du Caucase, maintes fois convoité, amputé, mais jamais anéanti. Etat disparu, ressuscité, soviétisé au XXe siècle, c’est un pays indépendant depuis 1991, mais toujours en zone de grande turbulence.
Les Arméniens, perpétuellement en marge des grands empires se sont aujourd’hui constitués en Etat-nation. Un pays qui garde une part de mystère et exerce un attrait impérieux pour le voyageur géographe.

Consulter le dossier en pdf, réalisé par Maryse Verfaillie

L’UKRAINE : de la Nation à l’Etat

De gauche à droite : J.Faure, J.P Véziant, Ph.de Suremain, H.Jacolin.

Lundi 7 juin, alors que la guerre russe en Ukraine se poursuit depuis plus de trois mois, nous recevons devant une audience attentive, au café de la mairie (75003), dans le prolongement de la présentation de Jean Radvanyi et Cédric Gras (https://cafe-geo.net/une-guerre-russe-en-ukraine-quelques-cles-pour-comprendre), trois anciens ambassadeurs de France qui se sont succédé en Ukraine pendant une période cruciale : Philippe de Suremain (2001-05), Jean-Paul Véziant (2004-08), Jacques Faure (2008-2011). Henry Jacolin, organisateur des cafés de géopolitique, lui-même ancien ambassadeur, est le modérateur.

Nos invités ont successivement témoigné de l’état et de l’évolution de l’Ukraine pendant leur mandat, en évoquant leur expérience et quelques souvenirs. (suite…)

Le Canal du Midi. Création, abandon, résurrection.

Ecluses de Fonseranes © Maryse Verfaillie

L’idée de relier la Méditerranée à l’Atlantique par une voie navigable s’est imposée dès la naissance de l’Empire romain. Ils en ont rêvé, Auguste et bien d’autres après lui, mais ils ont renoncé jusqu’à ce qu’un illustre inconnu, Pierre-Paul Riquet visionnaire de génie, aussi hardi que tenace, ne parvienne à réaliser, sous le règne de Louis XIV une voie d’eau reliant la mer Méditerranée et l’océan Atlantique. Le Canal du Midi et Versailles sont sans conteste les deux chefs-d’œuvre du règne du roi Soleil. (suite…)

AIMÉ CÉSAIRE, CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL, 1947


(suite…)

Prix du Livre de Géographie des Lycéens et Etudiants

Créé en 2020, le Prix du Livre de Géographie des Lycéens et Etudiants récompense un ouvrage de géographie qui s’adresse notamment au public des lycéens et des étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) et à l’Université. Ce sont des lycéens et étudiants encadrés par un enseignant qui votent chaque année pour désigner le livre lauréat.

L’association des Cafés Géographiques qui soutient cette belle initiative est heureuse d’annoncer le résultat du Prix 2022. Il s’agit de l’ouvrage de Camille Schmoll Les damnées de la mer. Femmes et frontières en Méditerranée (éditions La Découverte, 2020). Et cela d’autant plus que nous avons eu le privilège d’un entretien exclusif avec Camille Schmoll au sujet de ce beau livre. Cet entretien a été publié sur notre site et peut être suivi dans la rubrique « Les vidéos » (Les Cafés Géo » Visioconférence n°4 : Camille Schmoll parle des migrations féminines en Méditerranée (cafe-geo.net).

Le tourisme mémoriel de l’esclavage dans la métropole de Limbé-Bimbia (Cameroun anglophone)

Introduction

La ville de Limbé et le port négrier de Bimbia, localisés sur les côtes septentrionales du Cameroun, appartiennent au golfe du Biafra (Document 1). Limbé possède un site de baie remarquable, protégé par des îles volcaniques, situées à 500m du rivage. Cette cité est la principale ville anglophone du Cameroun par sa démographie (110 000 habitants). Elle s’appuie sur des aménités touristiques complémentaires entre elles : balnéaires, de montagne (randonnées, ascensions, sur et autour du volcan du Mont Cameroun), patrimoine architectural colonial allemand et anglais. Les rivages de sa baie servent également de plages aux habitants de Douala, située à 60 km plus au sud. Mais, cette destination touristique, en forte baisse de fréquentation, est pénalisée par la guerre civile, commencée en 2016, dans les régions sécessionnistes anglophones qui la jouxtent.

(suite…)

Peuples-Monde de la longue durée. Chinois, Indiens, Iraniens, Grecs, Juifs, Arméniens (Michel Bruneau, CNRS éditions 2022)

Fascinante lecture que celle que nous propose Michel Bruneau, agrégé de géographie et auteur de nombreux ouvrages. Eminent spécialiste de l’Asie du Sud-est, des diasporas et des espaces transnationaux, il a travaillé avec Roger Brunet (1995) pour le volume de la Géographie Universelle consacré à l’Asie ; avec Yves Lacoste (1992 pour un Dictionnaire de géographie publié chez Flammarion ; avec Michel Foucher (2002) pour leur livre-atlas Asies Nouvelles chez Belin. En 2006, il a publié L’Asie entre Inde et Chine ; en 2015 De l’Asie Mineure à la Turquie, en 2018, L’Eurasie. Le présent ouvrage a été publié en 2022, avec une Postface de Christian Grataloup. Michel Bruneau est à l’origine du concept de « Peuple-monde de la longue durée ». La filiation avec Fernand Braudel et une économie monde semble évidente.

(suite…)

Page suivante »